Un temps pour marcher, un pas vers SOI…

Un temps pour marcher, un pas vers SOI…

Canalisation d’Isis – message reçu en écriture automatique par Isabelle Muller, le 13 décembre 2016 (aucune modification du texte, seules les fautes d’orthographe sont corrigées et la ponctuation). Un temps pour marcher, un pas vers SOI. Un temps pour venir, plus près de TOI. Un temps pour oser ETRE ce que tu es déjà, au cœur de ton être de vie divine. Un temps pour VIVRE toute la vie de la joie d’être là, encore et encore. Un temps pour ETRE LÀ, ici et maintenant, dans la pleine réalisation de qui tu es déjà, au cœur de TOI-MÊME, ici et

Le JEU, c’est la vie de la JOIE sur la Terre !

Le JEU, c’est la vie de la JOIE sur la Terre !

Canalisation d’Isis – message reçu en écriture automatique par Isabelle Muller, le 19 août 2016 (aucune modification du texte, seules les fautes d’orthographe sont corrigées et la ponctuation). Le jeu, c’est la vie de la joie sur la Terre, en fait. Le jeu est ce que tu es véritablement, au fin fond de ton âme de vie sur la Terre, en fait. Dans le sens que c’est au travers de l’expression de qui tu es véritablement au fin fond de toi, que tu es ce que toute la vie est sur la Terre : la vie de la joie d’être là,

Vous ne savez pas la puissance de votre coeur. Tout est reflet de sa pensée !

Canalisation d’Isis – message reçu en écriture automatique par Isabelle Muller, le 11 janvier 2015 (aucune modification du texte, seules les fautes d’orthographe sont corrigées et la ponctuation). Il vous faut faire ce que vous êtes amenés à faire, sans réfléchir à la finalité des choses. Car il n’y a pas de finalité dans le fonds. La finalité n’est pas. La finalité n’est pas, ici et maintenant. Tout EST, tout simplement. Tout EST, ici et maintenant. Tout est, c’est tout. Tout est et il faut en faire l’expérience en fait. C’est-à-dire qu’il vous faut vous délivrer des plans que vous

Ne voyez plus l’avenir comme une chose à venir mais comme un état d’ÊTRE, ici et maintenant

Canalisation d’Isis – message reçu en écriture automatique par Isabelle Muller, le 30 décembre 2014 (aucune modification du texte, seules les fautes d’orthographe sont corrigées et la ponctuation). Le cygne. Comme le cou d’un cygne, c’est la même chose qu’il vous faut faire. Mettez votre tête à l’ombre des regards du monde si vous voulez être en paix. Mettez votre tête à l’abri des regards de l’autre qui juge et parle, si vous voulez être en paix. N’écoutez pas les blasphèmes de la vie mondaine. N’écoutez pas les insultes de la vie des peurs dans vos cœurs d’êtres divins, que