L’amour de soi… pour OSER ETRE

Publié le 3 Déc 2018 dans Canalisations | Commentaires fermés sur L’amour de soi… pour OSER ETRE

L’amour de soi… pour OSER ETRE

Canalisation d’Isis – message reçu en écriture automatique par Isabelle Muller, le 3 décembre 2018 (aucune modification du texte, seules les fautes d’orthographe sont corrigées et la ponctuation).

L’amour de soi passe par la reconnaissance de ton énergie de vie divine qui anime chacune de tes cellules. Prends conscience de cette vie-là et tu seras dans l’expression de toute ta joie d’ETRE humain et divin.

Laisse-toi guider par ce souffle de vie qui gonfle ta poitrine à chaque instant de ta vie sur cette Terre. Laisse-toi porter par ce souffle de vie qui te guide vers la réalisation de ton être de vie divine.

Je suis ce souffle. Tu es ce souffle de vie divine. Nous sommes ce souffle de vie, encore et encore. A chaque pas de ta vie sur la Terre-Mère, il t’est donné d’être tout cela.

Ne marche pas en regardant le vide comme un gouffre en toi. Mais comme l’expression de toute cette énergie de vie. Car tout est lié au souffle de la vie, sans que tu le saches bien véritablement.

Ne te laisse pas prendre dans les tourbillons de ton égo, sur la Terre. Mais reste dans le flux de la vie de la Source, qui est ce que tu es déjà au plus profond de ton être de vie sur la Terre : pur amour de vie divine, pure expression de vie d’amour et de joie.

Ne te laisse pas porter par la colère ni la rage de vouloir AVOIR ce qui ne demande qu’à ETRE. Le souffle en toi EST, ici et maintenant. Pour la vie entière, comme vous dites sur la Terre. Pour la vie entière et bien plus encore, sans que tu ne le voies forcément ainsi. Car JAMAIS, le souffle de vie ne s’arrête.

Ressens ce souffle de vie en toi et expire-le, de joie et d’amour, au travers de chacune de tes paroles de vie sur la Terre. Car le son de ta voix te portera aux confins de la vie de la joie d’ETRE toute cette vie-là.

Je suis cela aussi. Ne cherche rien d’autre que cela aussi, en toi-même déjà.
Quand chacune de tes cellules te dit toute la vie de l’amour, en toi-même déjà, tu es alors toute la joie de le dire aussi, ici-bas sur la Terre.