Regardez comme tout est beau, au-delà de vos pensées de peurs !

Canalisation d’Isis – message reçu en écriture automatique par Isabelle Muller, le 13 mai 2016 (aucune modification du texte, seules les fautes d’orthographe sont corrigées et la ponctuation). Poussez la lourde porte et regardez comme tout est beau, au-delà de vos pensées de peurs, de vies de peurs, et tout ce qui vous entraine dans la crainte d’être ce que vous êtes déjà : la vie de la joie de l’amour, sur la Terre aussi. Il n’y a rien à gagner. Il n’y a rien à perdre, non plus, contrairement à ce que vous croyez. Car rien ne se perd ni

Choisissez de DONNER ce que vous ETES déjà !

Canalisation d’Isis – message reçu en écriture automatique par Isabelle Muller, le 2 avril 2016 (aucune modification du texte, seules les fautes d’orthographe sont corrigées et la ponctuation). L’Espace est gorgé du suc de l’amour de la création, sur la Terre. Vous ne le savez pas véritablement sous cette forme de vie-là. Et vous allez le voir bientôt, encore et encore mieux, quand tout se fait dans la joie du souffle de la vie ici-bas. L’amour est là, ici et maintenant. Au centre de votre âme de vie de cœur, sur la Terre. La vie est là. Dites OUI à

La vie est une danse… DANSEZ !

La vie est une danse… DANSEZ !

Canalisation d’Isis – message reçu en écriture automatique par Isabelle Muller, le 22 décembre 2015 (aucune modification du texte, seules les fautes d’orthographe sont corrigées et la ponctuation). Danser et danser, encore et encore. C’est cela, la véritable vie de vie divine. Vous ne le voyez pas sous cette forme-là. Vous pensez qu’il faut être dans le calcul des choses. Dans le calcul de chaque pas que vous faites. Or, la vie n’est que l’expression de la vie de la joie, sur la Terre. Si vous le voulez ainsi, aussi. Voyez-le, en ce moment difficile, que vous êtes encore et

La JOIE nourrit votre sang !

Canalisation d’Isis – message reçu en écriture automatique par Isabelle Muller, le 6 octobre 2015 (aucune modification du texte, seules les fautes d’orthographe sont corrigées et la ponctuation). La joie nourrit votre sang ! L’amour nourrit votre sang, sur la Terre ! Perdez la joie, et vous êtes en mal de vivre tout cela. Perdez la vie de l’amour, et vous êtes en mal de vivre tout cela. Ne le voyez pas autrement. Ne le pensez pas au travers des machines de la vie de la vie moderne. Rien n’est plus moderne, si vous le voulez sous cette forme-là, que

Le Festival des Z’éveilleurs est en ligne et c’est maintenant !

Le Festival des Z’éveilleurs est en ligne et c’est maintenant! AUTHENTICITE et véracité sont les mots qui définissent aussi ce Festival des Z’éveilleurs où plus de 15 personnes, dont je fais partie, s’expriment devant la caméra de Maria Loire, la créatrice. Vous verrez la vie de chacun d’eux, dans la pure EXPRESSION de la voie du COEUR, tout simplement. Celle qui mène à la REALISATION de ce que l’on est véritablement, chacun de nous, au fond de notre cœur. Pour en SAVOIR PLUS, vous INSCRIRE et RECEVOIR gratuitement les vidéos inspirantes, cliquez sur Festival des Z’éveilleurs Et c’est cela aussi, être

Etre ANCRE… c’est être LÀ, ici et maintenant

Canalisation d’Isis – message reçu en écriture automatique par Isabelle Muller, le 3 septembre 2015 (aucune modification du texte, seules les fautes d’orthographe sont corrigées et la ponctuation). Qu’est-ce cela veut vraiment dire, être ancré, pour vous ? Qu’est-ce que cela signifie véritablement ? Et bien, cela est nécessaire pour ETRE ce que vous êtes. Car c’est lorsque vous êtes dans le ici et le maintenant, que vous êtes ancrés. C’est quand vous êtes libérés de vos doutes et de vos peurs, que vous êtes véritablement ce que vous êtes. C’est-à-dire, ici et maintenant, dans la paix de la joie. Ici et

Laissez-vous guider… Vous n’avez rien à FAIRE, juste à ETRE !

Canalisation d’Isis – message reçu en écriture automatique par Isabelle Muller, le 24 juillet 2015 (aucune modification du texte, seules les fautes d’orthographe sont corrigées et la ponctuation). Laissez-vous guider par le souffle de la vie qui est et qui est, encore et encore. Ne vous laissez pas prendre dans les mailles du filet du pêcheur, qui est et qui est aussi, ici-bas sur la Terre. Car rien n’est plus heureux pour vous, que de vous laisser être ce que vous êtes. De vous laisser ETRE ce que vous êtes : en VIE de JOIE sur la Terre. C’est tellement simple,

Prenez soin de vous ! Il est l’heure !

Canalisation d’Isis – message reçu en écriture automatique par Isabelle Muller, le 23 juillet 2015 (aucune modification du texte, seules les fautes d’orthographe sont corrigées et la ponctuation). L’heure, c’est l’heure. Et quand il est l’heure, il est l’heure. C’est aussi ce que vous dites sur la Terre, en fait. Même si ce n’est pas forcément le même sens que la loi de l’Univers, qui elle, n’est pas dans la même notion du temps que vous sur la Terre. Prenez soin de vous ! Prenez soin d’être ce que vous êtes, pour être toute la joie de la vie de

Je pleure pour la vie sur la Terre, ainsi aussi…

Canalisation d’Isis – message reçu en écriture automatique par Isabelle Muller, le 5 juillet 2015 (aucune modification du texte, seules les fautes d’orthographe sont corrigées et la ponctuation). Vous ne cessez de laver le linge de l’autre, sans penser à le faire pour vous-même déjà. Or, c’est en étant vous-même ce que vous êtes déjà, que vous saurez être ce que vous êtes vraiment, pour l’autre aussi, ainsi. Ne le perdez pas de vue. Vos yeux se perdent dans le défaut de l’autre. Alors que la joie d’être ce que vous êtes, se perd dans le vide de votre regard

La méditation… Chacun fait son voyage différemment

Canalisation d’Isis – message reçu en écriture automatique par Isabelle Muller, le 17 juin 2015 (aucune modification du texte, seules les fautes d’orthographe sont corrigées et la ponctuation). Chacun fait son voyage différemment. Et c’est bien, c’est très très bien. Il n’y a rien à penser de tout cela. Encore mois à juger. Car tout est juste. Tout est absolument juste. Ne cherchez pas à mettre les mots qu’il faut. Ne cherchez pas à penser ce qu’il faut penser. Encore une fois, il n’y a rien à dire de tout cela. Encore moins à penser. Car tout est juste. Tout