Rien ne sert de courir

Publié le 5 Juil 2013 dans Canalisations | Commentaires fermés sur Rien ne sert de courir

Rien ne sert de courir

Message reçu en écriture automatique par Isabelle Muller, le 5 juillet 2013 (aucune modification du texte, seules les fautes d’orthographe sont corrigées et la ponctuation)

« Se poser, il faut se poser, il faut être calme, tranquille, serein. Rien ne sert de courir, rien ne sert de courir.

Quand tu cours, tu cours après le temps, tu cours après quelque chose. Or, ça ne sert à rien, ça ne sert à rien de courir car le temps n’existe pas réellement, le temps est une invention de l’homme. Le temps déconnecte l’homme à la réalité universelle, le temps ne fait rien d’autre malheureusement. Il te déconnecte de l’Univers, il ne te permet pas de te relier à l’Univers, il ne te permet rien du tout si ce n’est de te perdre.

Donc cessez de courir,
cessez de vivre selon le temps,
cessez de vivre selon des plans.

Toutes les réponses sont en vous. Tout est en vous êtres humains sur cette Terre, tout est en vous.

Comment le comprendre ? Comment vous le faire comprendre ? Nous essayons aujourd’hui de vous faire passer le message, nous essayons tous les jours mais c’est très difficile car tant que vous courez, vous ne pouvez pas nous entendre. Tant que vous courez, vous ne pouvez pas nous voir c’est ça toute l’histoire, c’est ça toute l’histoire.

Il vous faut arrêter de courir, il vous faut arrêter tout ça très vite !!

Le monde s’emballe, le monde s’emballe dans une course folle, dans une course folle et les êtres humains vont tomber, les êtres humains vont tomber les uns après les autres. Ils vont tomber alors qu’ils n’auront, pour certains, même pas pu voir la beauté de la nature, c’est ça aussi l’histoire et c’est terrible, c’est terrible pour l’humain sur la terre, c’est terrible. Ce n’est pas le but, ce n’est pas le but de l’homme sur terre, pas du tout.

Alors pourquoi fait-il cela ? Pourquoi tout ça ? Vous avancez avec les peurs, vous avancez avec les peurs et ce sont les peurs qui ont créé le temps, ce sont les peurs de perdre qui ont rempli le temps, ce sont toutes les peurs humaines qui ont fait que l’homme a créé le temps. Le temps sur une montre, le temps sur une horloge, le temps sur un clocher.

Le temps est partout, partout dans le monde urbain. Mais ce n’est pas le vrai monde, ce n’est pas ce temps-là qu’il faut regarder. Regardez la lune et le soleil, regardez les étoiles. Tout est dans la nature, pour vous repérer, tout est dans la nature pour vous guider.

Une montre ne peut pas vous guider, elle ne peut que vous angoisser. Le soleil, lui le peut, même quand il se couche, ce n’est pas angoissant pour l’homme, ce n’est pas angoissant du tout ! La preuve, c’est un des rares moments de plénitude pour l’homme sur la Terre, c’est quand il regarde ce que vous appelez un coucher de soleil. Un coucher de soleil c’est magnifique, ça vous fait rêver, ça ne vous fait pas peur d’être en retard car ce n’est pas possible, le retard n’existe pas, ce n’est qu’une notion terrestre.

Le retard pour certains, l’avance pour d’autres, mais ce n’est jamais le bon moment, ici et maintenant. Car vous êtes toujours en projection sur le futur ou en regret sur le passé. Il ne le faut pas, il ne le faut pas. Faites les choses dans l’instant présent, dans l’ici et maintenant et vous verrez le monde parallèle, vous verrez le monde des anges, le mondes des archanges, celui qui est là, dans l’ici et maintenant, tout simplement ! »