Je pleure pour la vie sur la Terre, ainsi aussi…

Publié le 9 Août 2015 dans Canalisations | Commentaires fermés sur Je pleure pour la vie sur la Terre, ainsi aussi…

Je pleure pour la vie sur la Terre, ainsi aussi…

Canalisation d’Isis – message reçu en écriture automatique par Isabelle Muller, le 5 juillet 2015 (aucune modification du texte, seules les fautes d’orthographe sont corrigées et la ponctuation).

Vous ne cessez de laver le linge de l’autre, sans penser à le faire pour vous-même déjà. Or, c’est en étant vous-même ce que vous êtes déjà, que vous saurez être ce que vous êtes vraiment, pour l’autre aussi, ainsi. Ne le perdez pas de vue.

Vos yeux se perdent dans le défaut de l’autre. Alors que la joie d’être ce que vous êtes, se perd dans le vide de votre regard sur tout cela. C’est ainsi, aussi, que se vit le vide de soi-même. C’est ainsi que se vit le vide de ce que vous êtes. Car c’est ce que vous êtes qui EST. Et non le regard que vous y mettez.

Ne mettez pas le regard sur le vide des choses. Mais voyez plutôt la joie d’être ce que vous êtes déjà en vous-même. Pour l’être. Pour l’être, encore et encore. Ne le faites pas autrement. Je vous le dis : commencez à être ce que vous êtes, pour être la vie de la joie de l’autre, aussi ainsi.

C’est cela la vie de l’amour sur la Terre, aussi ainsi. C’est cela, la vie de l’amour de la joie de la vie sur la Terre aussi. Soyez, soyez l’amour de votre vie de vie divine. Et vous aurez la paix de l’âme en vous, pour vous et avec vous.  

Et vous saurez le dire au monde de l’ignorant. Vous saurez le vivre aux yeux du monde de l’ignorant, qui vous verra en pleurs de tout cela.

Vos larmes ne sont rien d’autre que la vie de la vie divine qui coule, aux yeux du monde de l’ignorant, pour le toucher au cœur de sa vie de vie divine. Vous allez le voir bientôt. Vous allez le voir bientôt ainsi.

Rien ne peut toucher plus, la vie de l’ignorant, que le sang de la vie elle-même.

Je pleure pour la vie sur la Terre, ainsi, aussi. Afin que tout cela soit dit en vos cœurs de vie divine. Afin que tout cela soit dit au cœur de vos vies de vie divine. Mais vous n’êtes pas encore en reste de le voir ainsi, pour l’être aussi.  

Mais vous l’êtes, vous l’êtes. Amen.

Vous dites que vos larmes sont les peurs de votre vie. Mais ce n’est pas le cas dans le monde du Divin. Ce n’est que la représentation de ce que vous vivez ainsi sur la Terre. Les larmes sont la voix de votre vie de vie divine aussi, ainsi. Tout simplement.

Les larmes sont aussi le cœur de la vie de la vie divine sur la Terre, sans que vous le voyiez ainsi. Sans que vous pensiez à cela sous cette forme-là. Mais cela est.

Et c’est ainsi que je peux toucher le cœur de votre vie de vie divine. C’est ainsi que je peux aussi toucher le sens profond de votre vie de vie divine sur la Terre. Et vous allez le voir maintenant, encore et encore. Vous allez le voir bientôt, encore et encore. Car ce langage vous touche, sans que vous le sachiez vraiment. Ce langage vous touche le cœur de votre vie de vie divine sur la Terre, sans que vous le sachiez vraiment.

Et l’heure est là pour le savoir. Pour le savoir et l’être. Car vous l’êtes. Vous l’êtes. Alléluia.

Je suis l’amour de vie qui coule en vous, aussi ainsi. 

Ce texte est également visible sur « Terre Nouvelle », portail vers la spiritualité
http://messages.terrenouvelle.ca/je-pleure-pour-la-vie-sur-la-terre-ainsi-aussi/